Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

bodystocking

La combinaison par excellence pour pimenter vos soirées

Ne laissez personne indifférente avec votre lingerie sexy et jouez à la frontière du nu et de l’habiller.
Habillez et épousez les courbes de votre corps.

par page
Résultats 1 - 6 sur 24.
  • 2pcs combi PJ + body amovible

    Ensemble 2 pièces sensationnel Composé d'une combinaison en résille Offre un effet porte-jarretelles irrésistible Superposition d'un teddy-string opaque à découpes avec élégance Peuvent être portés seuls pour un look provocant et captivant

    29,17 €
  • Combi dos nu ouvertures

    Bodystocking Bas de corps en lingerie sexy Tissu extensible et confortable Encolure licou torsadée Découpes épousant les courbes Laver à la main à froid, ne pas blanchir, sécher au goutte-à-goutte.

    31,66 €
  • Combi résille seins nus

    Bodystocking en résille noir Bas du dos, col rond et découpes aux bons endroits Sans bonnet et sans entrejambe La coupe est normale (beaucoup d'élasticité) Laver à la main à froid, ne pas blanchir, sécher au goutte-à-goutte, ne pas repasser. 94% Nylon 6% Spandex

    12,49 €
  • Nuit Fauve - Legging voile

    Invocatrice de désirs indomptables, Nuit Fauve appelle à un acte d’amour bestial.Coupe ajustée Taille haute Empiècement string opaque Ceinture élastique

    140,83 €
  • Nuit Fauve - Catsuit dos nu tulle

    Une pièce unique et ultra féline pour celles qui n’ont pas froid aux yeux.Coupe très ajustée Tulle très transparent Décolleté plongeant V au dos Col bateau à l’avant Sans doublure coton à l’entrejambe

    224,17 €
  • Le Désir - Combi florale décolleté croisé

    Le Désir Bodystocking à haut décolleté Dentelle Deux tailles : S à XL et XL à 4XL

    20,83 €
Résultats 1 - 6 sur 24.

Qu’est-ce que le bodystocking ?

Le bodystocking est un collant de corps, c’est-à-dire une pièce de lingerie sexy recouvrant le torse, les jambes, et parfois aussi les bras de son ou sa propriétaire.
La traduction polonaise de ce mot signifie d’ailleurs « bas de corps », ce qui reflète parfaitement sa nature.

Idéal pour jouer avec la frontière entre le nu et l’habillé, le bodystocking propose d’aller encore plus loin aux amatrices de guêpières et body, de robes transparentes ou d’ensemble de lingerie sexy. Le collant de corps a donc un pouvoir hautement érotique, notamment grâce aux choix des matières utilisées dans sa confection : dentelle, résille, tout est pensé pour en laisser voir juste assez…
Idéal pour réchauffer l’atmosphère ou surprendre son partenaire, cette pièce tout à fait originale se décline à l’infini pour se plier à vos envies.

D’où vient le bodystocking ?

La première apparition connue et référencée du bodystocking remonte à 1861, lorsque l’actrice Adah Isaacs Menken l’arbore sur scène et provoque ainsi un véritable scandale.
En effet, le rôle qu’interprétait la jeune femme était celui du héros militaire ukrainien Ivan Mazepa, attaché nu à un cheval et supplicié par ses ennemis. L’actrice jouait donc le rôle d’un homme, nu de surcroît, et protégeait son intimité grâce au fameux collant de corps évoqué.

C’est depuis cette pièce de théâtre - ayant fait grand bruit - que le port du bodystocking s’est démocratisé peu à peu.
En 1965, le corsetier américain Warner’s s’intéresse à son tour à ce vêtement et lance sa propre gamme, destinée au grand public.

Comment porter le bodystocking ?

Le bodystocking est à l’origine censé tenir le rôle d’un sous-vêtement. Cependant, il est possible de le porter avec des dessous tels qu’un soutien-gorge, une culotte ou un string, notamment pour des questions de confort et de maintien. Tout dépend de vos envies et de vos projets !

Les collants de corps sont en fait rarement portés seuls, en raison de leur transparence. Toutefois, certains modèles opaques existent et permettent de brouiller les pistes entre collant et chemisier.

Il est sinon tout à fait possible de compléter votre tenue d’un corset ou d’un serre-taille sexy afin de laisser un peu de place à l’imagination de votre partenaire !
On peut également imaginer un ensemble coquin incluant un porte-jarretelles, des talons hauts… Tout est possible, à condition de vous faire plaisir !

Accessoires ressemblants

Attention à ne pas confondre le bodystocking avec les simples collants ou les bas nylon, qui ne recouvrent que les jambes.
De même, cet accessoire est à distinguer de la combinaison, traditionnellement portée en tant que vêtement de dessus, et du justaucorps, qui se rapproche plus du domaine sportif puisqu’on le croise surtout dans le monde de la gymnastique.

Résolument suggestive, cette pièce de lingerie sexy est également arborée par les danseuses du ventre. On peut aussi faire un parallèle entre cet accessoire et le zentai, cette combinaison en Lycra venue du Japon et recouvrant l’entièreté du corps, y compris les yeux et la bouche.

Comment est fabriqué le bodystocking ?

Les collants de corps sont le plus souvent composés de nylon, bien que l’on puisse croiser des versions en dentelle ou encore en résille.
Le satin peut lui aussi être utilisé, mais uniquement dans la partie supérieure du collant, ce qui permet de le porter comme un chemisier, sous une veste par exemple.

Ces matières sont évidemment choisies pour leur transparence, bien que certains matériaux octroient parfois au bodystocking un rendu plutôt translucide.

Des versions en latex et autres matériaux appréciés dans le monde du BDSM sont aussi disponibles, bien que moins répandues. En effet, le bodystocking préfère généralement recouvrir le corps tout en le dévoilant, ce que ne permettent pas des matières telles que le latex, le wetlook, le vinyle…

Comment choisir une pièce de bodystocking ?

Le bodystocking a beau jouer un rôle de véritable aphrodisiaque chez les hommes et mettre parfaitement en valeur les courbes féminines (qu’elles soient prononcées ou non), cette pièce audacieuse de lingerie sexy peut en intimider plus d’une.

Formes généreuses

Tout d’abord, sachez que bodystocking et formes généreuses se marient parfaitement. Les courbes fortes ne seront que sublimées par une taille adéquate et une coupe bien choisie.
Prenez donc le temps d’essayer plusieurs modèles, et de tester différentes tailles. Un collant de corps moulant soulignera vos atouts et affinera votre silhouette grâce à de subtils effets d’optique, capables en outre d’allonger les jambes !

Par ailleurs, la coupe et les matériaux des bodystocking sont appréciés des grandes tailles pour leur capacité à dissimuler les défauts et imperfections. C’est donc un bon pari pour débuter, surtout si vous êtes encore peu à l’aise avec l’image que vous renvoie votre corps.

Confort

Le bodystocking peut-il être aussi confortable qu’une seconde peau ? Oui, à condition de se tourner vers des matériaux souples et flexibles qui adhèreront parfaitement à vos courbes sans restreindre vos mouvements.
Des matériaux souples évitent également les irritations et autres abrasions dûes aux frottements d’un tissu mal choisi contre la peau.

Les différents types de bodystocking

Les types de matériaux

D’abord, le matériau utilisé influe bien sûr sur l’apparence globale de cette combinaison sexy. Plus ou moins transparent, translucide, ou au contraire opaque, le choix est large !

Pour un premier achat, préférez un bodystocking en tissu intégral ou fait de petites mailles, qui dévoilera moins votre peau qu’une pièce plus osée. Aussi, privilégiez les matériaux souples et flexibles pour garantir votre confort.

La quantité de matière

Ensuite, la quantité de matière joue également sur l’opacité de votre pièce de lingerie sexy. Si les bodystocking intégraux vous intimident, partez plutôt sur un modèle combiné avec des bas, bien plus facile à appréhender qu’une grosse pièce plus imposante.

Le nombre d’éléments érotiques

Enfin, le nombre d’éléments provocants peut lui aussi déterminer à quel point votre body sera érotique. Faites votre choix entre les combinaisons recouvrant le corps tout entier, les trous au niveau de l’entrejambe, les ouvertures à la poitrine ou sur les tétons…

Les fermetures éclairs sont aussi un pari hautement érotique, puisqu’il ne sera que plus facile de vous déshabiller d’un geste ! On retrouve d’ailleurs cet accessoire sur de nombreux modèles de vêtements et sous-vêtements fetish pour hommes et femmes.

De manière générale, l’imagination des fabricants semble n’avoir aucune limite. Amusez-vous donc à essayer et comparer les modèles dotés de chaînes, de clous, de piques, ou tout autre détail associé au monde du BDSM.

Les couleurs

En matière de bodystocking, le noir est de loin le plus répandu, que ce soit dans les modèles en résille, en dentelle ou autre. Il est sinon possible de trouver quelques pièces blanches, car celles-ci sont souvent destinées aux jeunes mariées préparant leur nuit de noces.

Les amateurs de couleurs peuvent néanmoins se tourner vers des modèles roses ou couleur chair, à moins de craquer pour une pièce rouge ou violette d’inspiration résolument BDSM !

Pour débuter ou repousser ses limites

Pour un premier bodystocking, les débutantes peuvent envisager des modèles combinés avec des sous-vêtements afin de se rassurer et de s’habituer doucement aux nouvelles sensations que procurent ces pièces de lingerie sexy.
Elles peuvent sinon tester des pièces de bodystocking avec découpe ou avec un grand décolleté dans le dos.

Les personnes plus à l’aise avec leur corps et leur sensualité peuvent essayer des modèles entièrement transparents, ou encore avec des découpes particulièrement audacieuses dévoilant par exemple les seins, les tétons, les parties intimes, les fesses…

Bodystocking et BDSM

Parfait pour apprivoiser sa féminité, le collant de corps se pare volontiers d’accessoires tels qu’un corset ou un serre-taille sexy, un porte-jarretelles, des escarpins chics…
Que ce soit pour habiller les dominatrices ou les soumises, le potentiel érotique du bodystocking n’a bien sûr pas échappé aux amateurs de fetish et de BDSM. La sensualité de cette pièce peut faire écho à certaines pratiques telles que l’échangisme, ou encore le libertinage.

D’ailleurs, comme évoqué plus haut, de nombreux modèles de collants de corps sont pourvus de trous au niveau des seins, des parties intimes… Cela donne bien sûr la possibilité aux amateurs de séances SM de s’adonner à des pratiques telles que la masturbation ou la pénétration sans avoir à retirer leur tenue !
En effet, le fantasme d’un rapport sexuel avec un partenaire habillé n’est pas rare. C’est pourquoi les fabricants redoublent d’inventivité pour proposer des pièces à la fois esthétiques, excitantes et permettant ce genre d’activité.

Il serait toutefois dommage de laisser le bodystocking occuper seul le devant de la scène d’une tenue sexy. Pourquoi ne pas oser le coupler à une pièce ou un accessoire résolument sexuel, comme un harnais en cuir ou encore un gode ceinture ?
Ajouter un sextoy à votre tenue de dominatrice ne manquera pas de faire exploser la température, d’autant plus si c’est à l’occasion d’une séance de BDSM plus ou moins soft. Il vous suffira d’apparaître devant votre soumis pour l’exciter au plus haut point !

Ce peut être ainsi l’occasion d’essayer de nouvelles pratiques, seul ou avec votre partenaire. Discutez ensemble de ce qui vous attire, ce qui vous intimide, mais aussi de vos limites respectives. Essayez par exemple d’inverser les rôles, si l’un de vous joue toujours le dominant ou le soumis.
En enfilant votre bodystocking ou toute autre pièce fetish, vous vous donnez l’opportunité d’incarner un tout nouveau personnage. Profitez-en pour jouer avec les codes, titillez le désir et les attentes de votre partenaire, en bref : expérimentez et amusez-vous !