Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

combinaison latex & Co

La combinaison latex : l'indispensable du look fetish

par page
Résultats 1 - 6 sur 19.
  • COMBISHORT SWEETY

    L'incontournable combinaison Catwoman de Patrice Catanzaro... mais en version courte !En lycra laqué, parfaitement coupée, Triple zip pour toutes les fantaisies. Produit fabriqué en France.

    74,17 €
  • Combinaison sweety wetlook

    Combinaison créée par Patrice Catanzaro en lycra laqué noirZip intégral à trois curseurs laissant le choix des ouvertures Remonte jusqu'en bas des reins pour laisser l'ouverture qui vous plait Fermeture en bas de chaque manche C'est une deuxième peau épousant magnifiquement bien vos formes 

    124,17 €
  • Aniela combishort bleu

    Les couleurs vives et dynamiques pour une allure festive et résolument moderne et BDSM.Patrice Catanzaro Combishort Sweety en lycra brillant Fermeture à glissière intégrale trois curseurs Haute en couleurs

    51,50 € 87,50 €
  • Aniela combishort argent

    Les couleurs vives et dynamiques pour une allure festive et résolument moderne et BDSM.Patrice Catanzaro Combishort Sweety en lycra brillant Fermeture à glissière intégrale trois curseurs Haute en couleurs Mitaines non incluses 

    51,50 € 87,50 €
  • Combi wetlook + dentelle col V

    Combinaison en wetlook Dentelle florale sur le haut Top ultra décolleté à l'avant et l'arrière. Bas en wetlook extensible très confort Zip double curseur à l'entrejambe. Chaîne perlée strass amovible sur le long du buste.

    52,50 € 82,50 €
  • COMBI SWEETY MAORI

    Combinaison en voile avec motif Maori pour un superbe effet sur le corps By Patrice Catanzaro Coupe longue Zip discret  Jouez avec les ouvertures grâces aux curseurs

    81,83 € 115,83 €
Résultats 1 - 6 sur 19.

D’où vient la combinaison latex ?

Origines

Les origines de la combinaison latex que l’on connaît tous aujourd’hui remonte au brevet déposé par le chimiste écossais Charles Macintosh en 1823 pour son manteau imperméable, le premier de l’histoire de la mode.

Au succès de ces pièces révolutionnaires et des premiers clubs fétichistes qui se les sont appropriées, répond cependant la Seconde Guerre mondiale qui calme les ardeurs des premiers amateurs de latex. Ceux-ci devront attendre la fin des années 50 qu’un certain John Sutcliff, styliste britannique très amateur de moto et de cuir, imagine pour une de ses compagnes une combinaison intégrale résistant aux intempéries et destinée aux virées en moto.

Popularisation

On aperçoit par la suite la création au détour d’une scène d’Orange Mécanique, dans une version blanche immanquablement fétichiste. La combinaison latex devient alors une pièce connue de tous, synonyme de femme fatale et arborée par de plus en plus de personnages désormais cultes. Elle prend même le nom de « catsuit » d’après la tenue iconique de Catwoman, personnage incarné par Michelle Pfeiffer au début des années 90.

On croise ainsi de plus en plus d’héroïnes fortes et rebelles moulées de noir au tout début des années 2000, telles que Trinity dans la trilogie Matrix, l’aventurière Lara Croft jouée par Angelina Jolie ou encore la vampire Selene dans Underworld.

La chanteuse pop Britney Spears réinvente à son tour la fameuse combinaison en choisissant un modèle rouge pour son célèbre clip « Oops I Did It Again ». De nombreuses célébrités comme Lady Gaga ou Madonna ont suivi cette invitation à dédramatiser les combinaisons latex.

Latex et BDSM

Cette tenue moulante et sexy attire désormais les débutants curieux, qui souhaitent s’initier toujours plus nombreux au monde du latex. Si le noir est longtemps resté dominant, les combinaisons se parent désormais de couleurs et suggèrent si bien les courbes qu’elles ne laissent que peu de place à l’imagination.

Parfois dotée d’une fermeture à glissière à l’avant ou dans le dos, ce vêtement forme une véritable seconde peau agissant comme un substitut fétichiste sur son porteur. Celui-ci peut ainsi sembler nu ou enduit d’une substance brillante, parfois colorée, ce qui ajoute un stimulus visuel complémentaire à la texture du matériau.

Cette matière coupe également les sens en compressant le corps tout entier, ce qui plonge son porteur dans une sorte de cocon sensoriel intéressant à apprivoiser.

Qu’est-ce que le vinyle ?

Ce cousin du latex est une matière plastique composée d’une base tissée sur laquelle est collée une pellicule de polychlorure de vinyle. Cela rend ce matériau très élastique et brillant, capable de refléter la lumière.
Comment faire votre choix entre ces deux matériaux ?

À la fois élastique, lisse et très souple, le latex est doux et offre des sensations hautement sensuelles tout en galbant la silhouette. Il devient volontiers une seconde peau même en extérieur, où il conserve la température corporelle.
En somme, cette matière a toutes les qualités pour qui est prêt à l’entretenir correctement !

Toutefois, le vinyle n’est pas en reste :

  • Il n’a aucune odeur ;
  • Il reste brillant sans entretien ;
  • Il ne colle pas et laisse la peau respirer ;
  • Il ne présente aucun risque d’allergie.

Enfin, si le vinyle est souvent bien moins cher que son cousin, il est aussi moins galbant, plus lâche et moins durable.

Pour bien conserver vos tenues en vinyle, lavez-les à l’eau tiède ou froide avec du savon, et évitez le sèche-linge.

Comment entretenir le latex

Ne pas entretenir votre combinaison latex, c’est prendre le risque de la laisser s’abîmer entre deux séances voire de la retrouver complètement inutilisable dans votre armoire et la déchirer en essayant de la déplier !

En effet, le latex est une matière fragile qui requiert un entretien assidu. Appliquez régulièrement sur votre combinaison latex un spray nettoyant latex qui servira à retarder l’usure de la matière. Par ailleurs, un produit adapté l’empêchera de devenir poreuse et de laisser passer les microbes et autres bactéries.
Vous trouverez aussi en boutique fetish certains produits permettant de faciliter l’enfilage de votre combinaison.

Après chaque utilisation, lavez votre combinaison latex avec de l’eau tiède et du liquide vaisselle. Laissez-la tremper dans l’eau sans frotter, puis rincez-la à l’endroit puis à l’envers.
Faites sécher votre combinaison après l’avoir posée sur un cintre en plastique à l’abri de la lumière et de la chaleur. Gardez-la surtout loin du soleil, qui peut décolorer le tissu et avoir des effets désastreux sur votre accessoire BDSM.
Une fois le vêtement sec, talquez-le sur les deux faces avant de le plier.

Conseils pour enfiler vos combinaisons

Les combinaisons latex sont connues pour être très moulantes, ce qui entraîne parfois des difficultés au moment de les enfiler ou de les retirer. De plus, elles peuvent se déchirer si vous forcez trop dessus.

Pour faciliter l’enfilage, appliquez du talc sur toute la surface puis retirez le surplus avec une éponge. Si vous souhaitez faire briller votre vêtement après le passage du talc, utilisez du silicone.

Vous pouvez sinon rincer la combinaison à l’eau claire puis le plonger quelques minutes dans du silicone. Ainsi, elle glissera mieux sur votre peau et vous pourrez l’enfiler plus facilement.

Comment stocker les vêtements en latex

Plusieurs règles d’or sont à suivre si vous souhaitez conserver vos combinaisons latex en bon état le plus longtemps possible.

Une fois établi un endroit sec et à l’ombre où vous les rangerez, talquez vos tenues sur les deux faces afin de garder la souplesse du tissu. Ainsi, il se dépliera sans problème et surtout, sans risque de déchirure !

Si vous avez plusieurs combinaisons à stocker au même endroit, ne les placez pas l’une contre l’autre car cela fait déteindre les couleurs. Utilisez plutôt de grandes housses de protection spécialement achetées pour cet usage, ou des sacs de congélation suffisamment volumineux dans lesquels placer vos vêtements à plat.

Enfin, tenez vos combinaisons latex éloignées de toute pièce métallique, car celles-ci peuvent laisser des taches et endommager le tissu.
D’autres éléments sont à proscrire lorsque vous manipulez ce matériau : évitez les hautes températures de plus de 40°C, l’humidité (ne laissez jamais trop longtemps vos combinaisons dans l’eau), les produits gras comme l’huile ou le savon.
Attention également aux solutions acides et aux métaux tels que le cuivre, l’argent et l’étain.

Bien choisir son vêtement latex

Si vous êtes débutant, vous pourriez vous sentir intimidé par la combinaison latex complète et redouter de ne pas être à l’aise lors de vos premiers essais.
Ce peut alors être une bonne idée de démarrer en douceur avec des pièces plus faciles à adopter et à assumer. Pour cela, tournez-vous vers des accessoires ou des vêtements moins imposants. N’hésitez pas à les marier à une tenue que vous adorez et dans laquelle vous vous sentez bien : ainsi, vous aurez confiance en vous et pourrez vous glisser dans votre personnage sans gêne.

Accessoires

Pour commencer, misez sur des accessoires discrets tels que les gants latex ou les célèbres masques et loups d’inspiration vénitienne ou BDSM !

Les gants latex sont un bon moyen de vous approprier l’univers BDSM en douceur. En parant vos mains de telles pièces, vous adoptez un personnage connu de tous sans prendre le risque d’en faire trop. Amusez-vous avec les sons et les textures de la matière, habituez-vous tranquillement à ces nouvelles sensations sur votre peau et laissez-vous emporter par le moment.
Caressez votre partenaire, après lui avoir pourquoi pas bandé les yeux afin d’éveiller ses sens. Jouez avec votre complicité et explorez ensemble vos désirs, le temps d’une séance.

Peut-être préférez-vous vous déguiser le temps d’une soirée en amoureux afin de tester de nouvelles pratiques ? Essayez le loup vénitien : à la fois majestueux et raffiné, il vous assure une aura de mystère à laquelle votre partenaire ne pourra rester insensible.
Si vous êtes plutôt d’humeur joueuse, un masque ou une cagoule BDSM sera l’allié idéal pour réchauffer l’atmosphère. C’est l’occasion de jouer avec le corps de votre amant et de vous emparer du pouvoir.

Vêtements

Presque tous les vêtements femme ont leur équivalent au rayon latex. Que vous souhaitiez remplir votre garde-robe ou simplement tester un vêtement coquin, vous trouverez forcément votre bonheur en boutique fetish.

  • Les robes latex sont des pièces très sexy, idéales pour mettre vos formes en valeur.
  • Les jupes latex sont un pari moins risqué, mais tout aussi efficace pour galber votre silhouette.
  • Un body latex peut être plus discret et se dissimuler sous vos vêtements.

Combinaisons et body

Si vous hésitez encore à investir dans une combinaison pour vos jeux BDSM, peut-être que le body latex est fait pour vous. C’est une version plus légère qu’il sera plus facile d’arborer si vous débutez.
Moins encombrante et donc moins intimidante, le body rappelle les maillots de bain une pièce, dans lesquels les bras et les jambes sont découverts.

Tout aussi appréciés des amateurs de tenues fetish, le body latex propose la même texture froide et supérieure propice aux jeux de pouvoirs et de domination.