Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Plug petite taille

Le plug de petite taille pour les débutants

Vous êtes à la recherche de nouvelles sensations ? Le plaisir anal est une pratique souvent entourée d’appréhension. Cette zone est pourtant très érogène et offre une multitude de sensations qui pourraient déboucher sur un orgasme fulgurant. Le plug de petite taille est donc l'accessoire parfait pour vous aider à commencer à vous initier au plaisir anal en douceur.

Lire la suite
par page
Résultats 1 - 6 sur 12.
Résultats 1 - 6 sur 12.

Qu'est-ce qu'un plug anal ?

Le plug anal est un sextoy élaboré pour préparer l'anus en vue d'une sodomie, ou tout simplement pour procurer du plaisir anal. Il peut bien entendu être employé pour le vagin également, mais sa forme de cône a été dessinée spécialement pour la zone rectale, de la même manière que ses dimensions sont adaptées à cet usage.

Pour quelles raisons utiliser un plug anal ?

La première raison est la préparation pour toute pénétration anale, qu'il s'agisse de sodomie ou de fisting. En effet, la forme de bouchon du plug est idéale pour une introduction en douceur. Mais c'est aussi un bon sextoy pour stimuler la prostate, qui est par ailleurs l'équivalent du point G pour les hommes. Le plug anal, avec sa forme adaptée, ira alors toucher la prostate, que l'on appelle communément point P. Certains plugs sont d'ailleurs taillés spécifiquement pour cela tel que les aneros.

Une autre manière d'utiliser le plug de petite taille est de doubler le plaisir lors de la masturbation. Pendant ce plaisir solitaire, l'homme, ou bien la femme, peut insérer un plug en même temps. L'homme, de par sa prostate, verra alors ses sensations et son plaisir décuplés. Le plug est donc un accessoire sexuel qui a de multiples utilisations, bien que la principale soit de pouvoir préparer l'anus avant pénétration, en dilatant peu à peu cette zone. De fait, le dildo anal sert aussi et surtout à détendre les muscles autour de l'anus, dans l'intention d'une dilatation naturelle, et pour réduire les risques de déchirures rectales.

À qui s'adresse le plug de petite taille ?

Le plug de petite taille s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux débutants et à ceux qui n'osent pas trop s'aventurer autour de cette région. Les premières fois peuvent être intimidantes, mais il n'y a aucune crainte, ni honte à avoir puisque l'orgasme prostatique, chez l'homme, donc, est encore plus puissant lors de l'éjaculation.

Le plug de petite taille est généralement le premier achat lorsqu'on souhaite découvrir le plaisir anal. Il serait impensable de commencer par un plus gros gabarit, au risque de se blesser. Rien n'empêche par ailleurs d'augmenter le diamètre au fil du temps et de l'entraînement avec par exemple un plug gonflable qui s'adaptera à vos envies. 

Pour les couples curieux, le plug de petite taille est aussi une bonne entrée en matière, à condition d'utiliser un préservatif. Et pour les jeux de rôle, les séances à thème ou le plaisir de se décorer, les rosebuds conviennent parfaitement à une première utilisation puisqu'ils sont justement des plugs de petite taille.

Choisir son petit plug anal

Ne prenez pas le risque d'abîmer votre anus en brûlant les étapes : si c'est un gode conséquent qui vous attire, alors vous y viendrez, mais en temps et en heure. Avant cela, votre choix devra se porter sur un plug de petite taille, qui vous permettra d'assurer vos premières fois en toute sécurité.

Le choix de la bonne matière

Il s'agit de l'un des critères de sélection les plus importants. Pour débuter, il est essentiel de choisir un matériau lisse, étanche, non toxique, facile à laver et, le plus important : qui glisse bien. Le plus courant est le plug en silicone, qui s'est beaucoup démocratisé ces dernières années. Il s'agit d'une matière saine, hypoallergénique, douce, très lisse et bien souple. De plus, le silicone est non poreux et se lave très facilement, ce qui en fait un élément de premier choix, surtout pour les débutants.

Les plugs en métal possèdent à peu de choses près les mêmes critères, à la différence qu'ils sont bien plus durables dans le temps et sont inflexibles car très rigides. En bonus, leur poids permet une meilleure stabilité et sollicite davantage les muscles rectaux. Enfin, il s'agit d'un matériau qui réagit beaucoup aux différences de température, ce qui en fait un jouet idéal pour s'amuser à varier les sensations entre le chaud et le froid. Les bijoux d'anus, aussi appelés Rosebuds, sont d'ailleurs systématiquement conçus avec une base métallique.

Le caoutchouc est également une matière répandue et plaisante, parce qu'elle est bien satinée et s'introduit aisément. Il faut toutefois constamment vérifier l'origine et la conception du caoutchouc, car le plug peut devenir dangereux s'il n'est pas hypoallergénique ou s'il contient des phtalates.

Comme pour les godes classiques, les matières varient et vont du classique au plus atypique. Le plug anal en verre par exemple est assez rare, mais, c'est ce qui en fait un sextoy anal très élégant. Son principal défaut réside dans sa fragilité ; au moindre choc, il peut se briser. Il faut donc faire attention à ne pas le laisser tomber, et surtout veiller à ce qu'il n'ait jamais le moindre petit éclat qui risquerait de vous blesser.

Les plugs en plastique ne sont, quant à eux, pas recommandés, à moins d'être fabriqués en ABS, puisque ce dernier est certifié. Cette matière conserve cependant une durée de vie moindre, et il faut se méfier des peintures utilisées pour les décorer, qui peuvent être toxiques.

Le plug en bois fait aussi partie des sextoys originaux. Il a à première vue tout pour plaire : raide, lisse, doux... Mais puisqu'il est difficile de connaître les procédés de fabrication, le risque existe. Si le bois est de mauvaise qualité, alors il peut contenir des échardes qui seront dangereuses pour l'utilisateur. Si le bois est traité, vernis ou ciré avec des produits chimiques, cela peut aussi être périlleux. Il faut donc faire attention avant de choisir un plug en bois.

Plus rares, et en plus de cela déconseillé, les plugs en gelée rigide contiennent presque toujours des phtalates. Et quand ce n'est pas le cas, ils se désagrègent facilement. Bien que très agréables au toucher, ils ne sont pas recommandés.

Un plug peut aussi être en latex, en PVC, en résine, en pyrex, ou même gonflable ! Ce dernier est d'ailleurs très réputé pour les débutants, puisque ceux-ci choisissent progressivement le diamètre à insérer.

Les formes conseillées

Le cône est la forme la plus répandue parmi les plugs. En général, il s'agit d'une silhouette en tire-bouchon avec une base étendue, un espace étroit puis une poire à large diamètre qui se termine par un embout effilé. Certains sont plus fuselés, d'autres plus galbés, voire stylisés. Le plug conique est en tous cas la forme universelle et conseillée pour se lancer.

Pour les pratiquants expérimentés, il existe des formes plus naturelles. Ventousés à la base et prenant l'allure de phallus détaillés, ces godes de petite taille permettent d'offrir une dimension plus réaliste.

Les plugs en métal sont très souvent stylisés, de manière à pouvoir stimuler plus facilement la prostate. S'il est conseillé de s'entraîner d'abord sur des modèles classiques, ceux-ci peuvent rapidement devenir un second choix.

Des formes plus singulières ont également fleuri sur le marché, comme les plugs vibrant. Qui munit de sa télécommande, envoie des vibrations juste dans les zones les plus érogènes, stimulant davantage la zone anale ainsi que le point P de l'homme. Bien sûr, de multiples modèles existent, allant de la forme classique aux stimulateurs, et passant par les plugs à chapelet thaï.

Les tailles pour commencer

Que vous vous entraîniez à la sodomie avec un plug ou bien avec votre partenaire, le mieux, est encore de commencer à une taille raisonnable. Un diamètre allant de 1 cm à 3,5 cm au maximum, pour commencer, sera déjà un très bon début. Les rosebuds sont par ailleurs de bons accessoires pour cela puisque leur diamètre ne dépasse que très rarement les 3 cm de diamètre, et leur poids est convenable.

C'est le diamètre insérable qui importe au début, plus que la longueur. Vous pouvez très bien choisir un gode de 16 cm, mais vous limiter à un diamètre de 2,5 cm, ce qui en fera malgré tout un plug de petite taille. Commencez donc aux alentours de 1 cm à 2 cm, puis augmentez progressivement lorsque vous vous sentez prêt. Le principal étant d'écouter son corps et de ne pas forcer l'anus.

Des accessoires pour habiller le plug

Si vous trouvez toujours que le plug est intimidant, tournez-vous vers ceux qui sont munis d'un bijou d'anus. Les rosebuds, par exemple, ont à leur base un strass diamant ou une queue de renard, afin de rendre cette partie de votre anatomie encore plus excitante.

Comment utiliser un plug de petite taille et quelles précautions prendre ?

La première fois peut-être un peu maladroite et hasardeuse, mais il ne faut pas s'inquiéter : tout le monde est passé par là. Le plus important est de se documenter pour bien se préparer, puis écouter son corps, étant donné que chacun est différent. Certains auront plus de facilités à augmenter le diamètre rapidement, tandis que d'autres devront être mis en condition plus longtemps avant de pouvoir pratiquer la sodomie.

En premier lieu, veillez à ce que votre sextoy soit toujours soigneusement lavé avec un savon antibactérien, avant et après utilisation. Ensuite, utilisez impérativement du lubrifiant à base d'eau, et en quantité abondante. L'anus n'étant pas une zone naturellement lubrifiée, il ne faut pas hésiter à bien enduire son sextoy ainsi que la zone à pénétrer avant toute chose. D'ailleurs, n'hésitez pas à explorer gentiment avec un doigt au début : caressez aux abords de l'anus, faites des mouvements circulaires, ressentez vos muscles se contracter ou de décontracter en fonction de vos mouvements et des zones massées. Lorsque vous vous sentez prêt, lubrifiez largement le petit doigt et pénétrez la première phalange sans forcer.

Cette étape passée, vous pouvez désormais vous pencher sur le plug de petite taille et faire la même chose avec. Si vous sentez que ça ne passe pas, rien ne presse : prenez votre temps pour stimuler votre anus et le dilater progressivement, sans cesser de lubrifier. Réalisez là aussi de petits cercles, à élargir au fur et à mesure pour rentrer l'objet en question, jusqu'à ce que vos muscles soient prêts à en accueillir davantage. Vous pouvez très bien vous limiter à une simple pénétration, ou bien exécuter des mouvements de va-et-vient, en fonction de votre propre plaisir.

Veillez bien à toujours garder votre plug de petite taille bien lubrifié : en forçant, vous vous exposeriez au risque de déchirer les tissus rectaux. La douleur doit être un signal d'alarme : si vous avez mal, alors prenez votre temps. Dans le cas contraire, passez au dildo !