Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Écarteurs Bouche

Préparez vous à subir tous les outrages avec notre sélection d'écarteurs bouches

Le bâillon en est le précurseur parmi les accessoires SM, mais l'écarteur de bouche fait grimper l'excitation et l'humiliation à un toute autre niveau.

Résultats 1 - 6 sur 6.
  • Ecarteur bouche plastique pour dents

    Ecarteur bouche pour les dents en plastique

    15,83 €
  • Écarteur buccal ratchet à lanières

    Essayez-vous aux jeux de domination avec cet écarteur buccalCollection Dèmonia Ecarteur de bouche en métal, et estampillé Dèmonia ! Ecarteur à double cran Ecartement maxi : 4,cm 4,5cm et 4,7cm Largeur de l'écarteur partie en bouche : 12cm, 13cm, 15,5cm

    54,17 €
  • Ecarteur buccal ratchet

    Essayez-vous aux jeux de domination avec cet écarteur buccalCollection Dèmonia Ecarteur de bouche en métal, et estampillé Dèmonia ! Ecarteur à double cran Ecartement maxi : 4,cm 4,5cm et 4,7cm Largeur de l'écarteur partie en bouche : 12cm, 13cm, 15,5cm

    49,17 €
  • Écarteur buccal simple à lanières

    Faites vous dominer ou dominez votre partenaire avec cet écarteur buccalCollection Dèmonia Ecarteur de bouche réalisé dans un beau métal médical, et estampillé Dèmonia ! Existe en S, M et L Ecartement maxi : 3,5cm, 4cm et 4,5cm Largeur de l'écarteur partie en bouche : 12cm, 14cm et 16cm

    45,83 €
  • Écarteur buccal simple

    L'écarteur buccal, un incontournable du monde BDSMCollection Dèmonia Ecarteur de bouche réalisé dans un beau métal médical, et estampillé Dèmonia ! Existe en S, M et L Ecartement maxi : 3,5cm, 4cm et 4,5cm Largeur de l'écarteur partie en bouche : 12cm, 14cm et 16cm

    40,83 €
  • BAILLON LATRINE EXTREME

    Entonnoir en Pvc noir directement relié à la bouche par une lanière.

    79,17 €
Résultats 1 - 6 sur 6.

Qu'est-ce qu'un écarteur de bouche ?

Il s'agit d'un instrument utilisé pour restreindre le soumis, en maintenant de force sa bouche ouverte. Il peut s'agir d'un choix du dominant pour punir et exercer un certain contrôle, notamment lorsque l'écarteur est associé à des entraves, ou bien d'une décision visant à l'humilier. Pour d'autres encore, comme les fétichistes, le bruit dû à l'hypersialorrhée peut être une puissante source d'excitation. Enfin, les amoureux de jeux de rôle apprécieront certainement le contexte médical qui vise à explorer la cavité buccale de l'autre, sans lui laisser la chance de protester.

Dans sa structure, l'écarteur buccal est un instrument métallique à deux anses qui se calent derrière les arcades dentaires pour maintenir la bouche ouverte. Le plus souvent, des crans sur les côtés permettent de bloquer la position ou de la régler, et il arrive qu'une lanière soit ajoutée pour empêcher l'écarteur buccal de bouger.

Les sensations procurées par l'écarteur buccal

L'écarteur buccal offre des sensations uniques aux deux partenaires, ou davantage si vous êtes en groupe. L'attrait pour cet accessoire BDSM ne sera pas forcément le même de chaque côté, mais il connaîtra son succès dans les deux cas.

Le dentiste n'étant pas un souvenir agréable pour tout le monde, il est assez récurrent de voir des personnes réticentes à l'écarteur buccal au premier abord. Celui-ci peut, en effet, raviver des souvenirs douloureux. Mais, rassurez-vous : le but de ces accessoires SM est d'y prendre du plaisir. L'écarteur de bouche est avant tout contextuel et peut être imposé par le maître ou la maîtresse, mais il ne sera jamais employé à des fins médicales strictes. À moins d'un jeu de rôles, dont l'issue est intimement liée au plaisir, cet objet SM est surtout une contrainte, appréhendée différemment selon le point de vue du partenaire.

Pour le dominant

Il s'agit, pour le dominant, de contraindre son partenaire de multiples manières. Pour commencer, l'écarteur buccal lui permet d'intimer le silence. Une fois l'écarteur de bouche inséré, il est strictement impossible à l'autre de pouvoir parler, hormis en poussant quelques grognements et gémissements incompréhensibles. Cela permet d'alimenter les sentiments de domination et de contrôle exercés. Dans le cadre d'une relation avec une personne brat, à savoir un soumis particulièrement rebelle ou conflictuel, l'écarteur de bouche sert également de punition pour forcer l'autre à se plier à sa volonté. Enfin, les gargarismes et bruits de succions provoqués par l'écarteur buccal attisent furieusement la sexualité de nombreux dominants, qui aiment tout simplement pouvoir admirer leur partenaire à leur merci.

D'un point de vue strictement sexuel, l'écarteur de bouche permet de s’introduire librement dans la bouche de l'autre. Qu'il s'agisse d'une pénétration pénienne, de doigts glissés, ou bien de sous-vêtements souillés introduits : la bouche gardée grande ouverte permet au dominant de disposer de cette cavité comme bon lui semble, à la manière d'un objet.

Pour le soumis

Du côté du soumis, l'écarteur de bouche est un objet SM à l'origine de nombreuses frustrations. Pour commencer, il prive celui-ci de la parole et déforme tous les sons produits, réduisant ce dernier à un état inférieur, presque animal. D'autre part, il fait énormément saliver et contraint le soumis à se sentir humilié, puisqu'il ne peut s'empêcher de baver en quantité devant son maître ou sa maîtresse. C'est également un excellent générateur de frissons puisque la contrainte stimule les sens, et peut apporter un sentiment de peur ou d'appréhension dans le cadre d'un jeu de rôles, tandis que le soumis se demande comment il va être traité.

Cet accessoire BDSM permet de réduire le soumis, et plus particulièrement sa bouche, à un objet utilisable sans consentement (dans le cadre de la relation de confiance et consentante établie à l'avance et du jeu de rôles).

Dans la pratique

Une fois votre écarteur buccal inséré, laissez libre cours à votre imagination ainsi qu'à vos désirs. Expérimentez la fellation autrement, et de nouvelles manières d'humilier ou de punir. Posez des questions à votre soumis pour entendre sa frustration à ne pouvoir s'exprimer, ou insérez de la belle lingerie, sinon des vêtements sales dans sa bouche. Pénétrez sa cavité buccale avec votre sexe, un gode ceinture, ou bien d'autres sextoys.

Rien ne vous empêche, également, de mettre un pied dans les jeux uro, pour forcer votre partenaire à recevoir de force vos fluides. Pensez toutefois au fait que l'écarteur de bouche l'empêche de déglutir, donc veillez à ne pas l'étouffer.

Choisir correctement son écarteur de bouche

Il est absolument nécessaire d'investir dans un accessoire BDSM de haute qualité. Sans quoi, il pourrait abîmer vos dents, l'émail de celles-ci, votre mâchoire, ou bien vos lèvres. De plus, celui-ci doit pouvoir tenir en place, avec ou sans lanière, et être réglable pour s'adapter à toutes les bouches, ainsi qu'aux contraintes désirées.

Les matériaux d'un écarteur buccal

L'écarteur de bouche le plus courant est en acier chirurgical : c'est la matière la plus solide et la plus saine, car prévue pour un usage médical. Il est donc totalement conseillé pour être introduit dans la bouche. Certains existent en caoutchouc, mais le problème étant qu'il laisse un goût parfois désagréable dans la bouche. Toutefois, pour les fétichistes ou les plus sensibles à la sensation du métal, le revêtement en latex peut être une bonne alternative.

Il faut cependant éviter les écarteurs de bouche dont les brides sont en cuir, étant donné que celui-ci ne se lave pas, ou bien très mal. L'acier est donc le matériau à privilégier pour cet accessoire BDSM.

Avec ou sans attaches ?

Étant donné que l'écarteur est situé dans la bouche, et qu'il force de l'intérieur vers l'extérieur, il n'est pas nécessaire d'en choisir un avec une attache, hormis pour l'aspect SM. Une fois le réglage effectué, l'écarteur buccal ne devrait plus pouvoir bouger. Toutefois, il arrive que certaines personnes aient une petite bouche ou n'apprécient pas la sensation des lèvres étirées, notamment si celles-ci sont gercées. Pour pallier cela, des écarteurs de bouche sont munis d'une lanière qui fait le tour de la tête, généralement en cuir, pour maintenir l'appareil sans risques. Celle-ci est par ailleurs toujours dotée de trous et d’œillets pour régler la taille sur plusieurs positions.

Les crans de réglage et de sûreté

Ce sont les parties latérales dentelées qui permettent de définir la position et l'écartement de cet accessoire BDSM. Il est plus intéressant de prendre des modèles qui peuvent se desserrer facilement en cas de souci. Pour la plupart, il suffit d'appuyer sur les deux extrémités situées sur un côté pour desserrer automatiquement, mais sans danger, le bâillon. Certains n'en sont pas dotés, comme les modèles en silicone sans lanières ni pinces, qui se calent simplement dans la bouche. Ils sont à première vue plus simples, mais peuvent abîmer les dents à long terme, à la différence d'un matériel médical destiné à cet usage.

Comment installer et utiliser un écarteur de bouche ?

Vous pouvez, bien sûr, essayer d'insérer l'écarteur buccal comme ça, mais il est conseillé de le desserrer avant de glisser les anses derrière les arcades dentaires. Pour cela, bloquez l'ouverture sur le plus petit cran et installez l'accessoire BDSM dans votre bouche. Vous pouvez aussi très bien laisser votre maître ou votre maîtresse l'installer à votre place, tant que vous êtes en mesure de dire s'il est bien mis. Après l'avoir positionné, agrandissez progressivement l'ouverture un cran après l'autre, jusqu'à trouver l'écartement idéal.

Les écarteurs de bouche de qualité fonctionnent principalement avec un système de pince latérale crantée. Celle-ci permet de pouvoir ajuster l'écartement de manière progressive. En l'actionnant, les deux parties s'ouvrent et forcent lentement la bouche à s'agrandir. Cela permet de voir doucement jusqu'où le soumis peut aller sans le blesser. Si celui-ci a, par exemple, des lèvres abîmées, vous pouvez toujours enduire le métal de gel lubrifiant au niveau des commissures pour protéger sa peau. Mais, normalement, un écarteur buccal bien mis ne bouge pas et ne fait pas mal : il ne sert que de contrainte.

La sécurité avant tout dans le SM

Dès qu'il s'agit d'utiliser des accessoires BDSM, il faut faire attention à soi et à son partenaire. Toutes les pratiques impliquent de prendre soin de l'autre, car avoir une relation SM ne veut pas dire qu'il faut négliger son prochain le reste du temps. Ainsi, même si l'écarteur ne semble pas dangereux à première vue, on ne sait jamais ce qui peut arriver pendant l'acte.

Le souci principal de cet accessoire BDSM, d'un point de vue sécuritaire, est son entrave à la parole. En effet, même si vous connaissez votre partenaire depuis longtemps, il est fort probable que vous ayez mis en place en safeword. Or, avec l'écarteur de bouche, il est impossible de prononcer le moindre mot intelligible. Les grognements étant bien trop indistincts, il vaut mieux mettre en place un autre code en cas de besoin. Cela peut être, par exemple, un nombre de coups précis sur le sol ou un objet lourd à laisser tomber. Si en revanche, le soumis est ligoté ou emmailloté dans un vêtement spécifique, pensez à lui assigner des mouvements de tête, sinon, de lui laisser la capacité de pouvoir communiquer avec vous d'une manière ou d'une autre.

Que ce soit pour du sexe vanille ou SM : la santé est fragile, alors prenez-en soin. Il vaut mieux prévenir que guérir, et l'entrave à la parole d'un écarteur de bouche ne doit pas empêcher votre partenaire de vous livrer le safeword en cas de besoin.

Les dérivés existants

Les premiers modèles de bâillons SM sont relativement simples : avec du tissu, une boule ou un anneau, leur fonction première est de faire taire le soumis, sinon de le faire saliver.

Les bâillons sont nombreux dans le domaine SM ; certains accessoires BDSM vont même jusqu'au bout des fantasmes les plus fous et extrêmes. C'est de cette manière que vous pouvez retrouver des bâillons latrines, autrement dit bâillons uro, dans lesquels il est possible de verser le liquide de votre choix.