Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

cagoules

La cagoule, pour se libérer des tabous

Faire un pas vers l’univers SM n’est pas facile. La cagoule devient l'accessoire fetish indispensable pour se délester de la morale et des préjugés. Et oser aller vers une sexualité épanouissante et décomplexée.

par page
Résultats 13 - 18 sur 28.
Résultats 13 - 18 sur 28.

La cagoule, l’accessoire indispensable du BDSM pour garder l’anonymat

Le monde du BDSM est encore mal perçu par les non-initiés. C’est d’ailleurs peut-être votre cas. Les préjugés sont nombreux et difficiles à dépasser. Le poids de la morale de notre société actuelle. Pourtant, les jeux de rôle sadomasochistes connaissent un véritable engouement. La littérature et le cinéma se sont même emparés du phénomène. Le succès commercial de la trilogie 50 nuances de Grey le prouve. L’univers du fétichisme et du bondage s’est démocratisé et a ouvert ses portes à un très grand nombre, quels que soient l’âge et le milieu social. S’il est un accessoire qui devient indispensable à ces jeux, il s’agit bien de la cagoule. Véritable objet star des fétichistes, elle permet aux plus timides d’oser aller à la rencontre de leurs fantasmes en se protégeant du regard extérieur. Le fait de porter la cagoule aide à lever les complexes. Il est plus facile de se mettre nu physiquement et moralement en devenant anonyme. On retrouve ce besoin d’anonymat dans les clubs SM, par exemple, où dominants et dominés restent cagoulés pour ne pas être vus et reconnus. Une fois le premier pas fait, le monde du BDSM, avec ses règles et ses codes, s’ouvre à vous. Il s’agit d’un chemin d’apprentissage, à la découverte de vous-même, au travers d’une sexualité décomplexée et sans jugement. Le but est de tester et connaître vos véritables limites - pas celles imposées par la société - pour parvenir à la vraie jouissance. Dans le BDSM, on ne triche pas, on ne paraît pas, on ressent. Les témoignages de celles et ceux qui sont parvenus à se sentir mieux dans leurs peaux grâce au sadomasochisme ne sont plus une minorité. Si vous vous sentez convaincu, notre boutique en ligne vous propose de nombreux accessoires pour vous initier aux plaisirs du bondage et du fétichisme.

Quelle est la spécificité de la cagoule dans les jeux érotiques SM ?

Nous venons de le voir, elle permet de s’affranchir du regard moral. Le partenaire qui portera la cagoule va ainsi porter une nouvelle identité : celle du soumis et/ou de l’objet sexuel. À partir de là, les rôles sont déterminés et le jeu peut commencer. Découvrons maintenant la principale spécificité de ces cagoules. Le sadomasochisme permet d’aller à la découverte de soi au travers de ses pratiques et ses accessoires. La cagoule permet d'accroître les sens pendant la séance. C’est ce qu’on appelle l’accroissement sensoriel. En privant le cagoulé d’un ou plusieurs sens, celui-ci va développer les autres de manière significative. Par exemple, s’il ne voit rien, chaque son, chaque sensation, chaque émotion va être décuplés. Le moindre petit coup de cravache ou de martinet, la moindre caresse ou acte sexuel, sera amplifié au niveau du ressenti. Ce débordement de sensations permet d’atteindre l’extase, qu’on ne retrouve pas dans les ébats classiques. Le partenaire est ainsi maintenu dans un état second, dit de transe, qu’on appelle le subspace. Le cerveau, privé de certains sens, ne peut plus contrôler les événements. Une perte de contrôle s’installe et chaque coup de fouet va ainsi déclencher une production d’endorphine, qui est l’hormone du plaisir. La douleur deviendra vite source de plaisir pour ceux qui acquerront de l’expérience.

La cagoule pour renforcer les liens dans le couple

Ne pas être en mesure de contrôler les événements suppose, bien évidemment, une totale confiance en votre partenaire de jeu. Celui-ci a l’entière responsabilité de ce qui vous arrive. Vous lui donnez le pouvoir et le contrôle sur vous. Votre vulnérabilité devient son cadeau. De nombreux couples ont ainsi testé et renforcé leurs liens de confiance mutuels par ce biais. Se lâcher prise et cet abandon à l’autre exige néanmoins quelques règles entre les deux amants. Un contrat de soumission doit être établi avant de commencer. Le respect est le maître-mot. On utilisera un safeword (un ou plusieurs mots) ou safemove (signe) pour stopper la partie. Expérimenter ces jeux cérébraux et corporels permettent aux partenaires de se connaître davantage. Connaître l’autre et se connaître soi, en testant ses sens, ses limites, par l’expérimentation. Les tabous sont brisés dans le couple et une réelle complicité s’installe. Il faut donc faire preuve d’une grande tolérance. Si l’idée d’associer douleurs corporelles et relation amoureuse vous met dans l’embarras, sachez que l’être humain a un côté sadomaso par nature - bien qu’il dira le contraire pour rester dans les bonnes mœurs. Le sportif, par exemple, ne cesse de repousser ses limites physiques pour atteindre son seuil de douleur. Vous vous souvenez de l’histoire des endorphines ? Il en est de même avec la sexualité.

À la découverte de son corps et de ses ressentis

Nous l’avons dit plus haut, les sens sont décuplés. Certaines cagoules permettent d’aller encore plus loin dans la maîtrise de son corps et de ses ressentis. La cagoule de contrainte respiratoire ou le vacuum oblige celui qui la porte à être maître de sa respiration. Pour ce faire, il va devoir gérer ses émotions, ne pas se laisser déborder par elles, pour ne pas entrer dans un état de panique. On appelle cela le breath control. La soumission atteint un degré supplémentaire également avec la cagoule intégrale. La privation de tous les sens provoque un phénomène d’isolation et de désorientation qui, s’il n’est pas maîtrisé au niveau émotionnel, peut également laisser place à des angoisses. Chaque cagoule a donc sa spécificité. Il vous convient de faire votre choix en fonction de ce que vous voulez expérimenter. Retenez bien que chaque fonction n’a pas pour but de torturer, mais de tester de nouvelles sensations et de renforcer le lien avec votre partenaire. Seul le BDSM et ses règles permettent ce genre d’expériences sensorielles intenses.

Les différentes cagoules et leurs utilisations

Voici ce que vous pouvez trouver dans notre boutique SM :

Les cagoules sensorielles

  • Les cagoules yeux et bouche ouverts : en lycra laqué, latex ou dentelle. Pour garder le contrôle sur ce qui vous arrive pendant vos séances.

  • Celles avec bouche ouverte : en tissu stretch, lycra laqué, ou latex. Elles permettent l’accès à votre bouche en vous privant du sens de la vue. Elles sont idéales pour développer les autres sens.

  • Les intégrales : en tissu stretch, cuir ou néoprène. Permettent la désorientation et facilitent l’abandon de soi. Certaines permettent de libérer la vue ou la bouche selon le souhait des partenaires.

  • Celles de contrainte respiratoire ou vacuum : pour prendre le contrôle sur l’état émotionnel du soumis par la contrainte respiratoire. Celui-ci va être obligé de gérer son état émotionnel par la respiration. Ce procédé respiratoire augmente le flux sanguin dans certaines parties du corps, accroît l’érection et l’orgasme féminin.

  • La cagoule chat en vinyle : pour jouer à Catwoman.

Les masques pour se mettre dans la peau d’un personnage

Si être impersonnel vous refroidit, quoi de mieux qu'incarner un personnage de super-héros pendant vos jeux de rôles ? Jouer catwoman en portant une combinaison vinyle et prendre l'ascendant sur votre partenaire, par exemple. Incarner un super-héros est ludique et il est plus facile d'asseoir une position d’autorité. Ou vous pouvez personnaliser le jeu en incarnant votre animal favori avec ce qu’on appelle le puppy play. Petit frère du dog training, il s’agit d’extérioriser son côté animal en se mettant dans la peau d’un chiot. Le puppy, qui porte une cagoule de chien, a un maître et doit lui obéir. Nous sommes bien dans la relation dominant/dominé et l’univers du BDSM.

Comment choisir sa matière ?

La matière en tissu, très légère et confortable, affaiblit la vision en laissant peu passer la lumière. Elle est idéale pour celles et ceux qui ne souhaitent pas être dans le noir complet. Elle permet également de respirer et d’entendre. Parfait si vous êtes plutôt dans la phase découverte de la pratique. L’entretien est facile.

Le lycra laqué est également très léger à porter. C’est un tissu légèrement élastique et brillant. Son entretien est également facile. Il s’adresse à ceux qui veulent “briller” chez eux ou en soirée.

Le latex est le tissu star dans le monde du fétichisme. Il épouse complètement votre visage avec son effet seconde peau. Plus difficile à entretenir, nous avons une gamme de produits d’entretien qui lui est destinée. La matière est vendue déjà talquée.

La dentelle, pour un look glamour et sexy. Très légère à porter, sa matière est également très élastique.

Le cuir est la matière noble par excellence. Très souple, confortable à porter et occultant, il ravit les fétichistes de la première heure. Il est recommandé lorsque les séances sont longues : il tient moins chaud que les autres matières.

Avec quels autres accessoires BDSM associer la cagoule ?

Le dominateur, après avoir cagoulé son partenaire, peut utiliser une paire de menottes et de chevillères pour l’immobiliser et avoir un plus grand contrôle sur lui. Ce dernier peut même afficher son appartenance et sa totale soumission à son maître en portant un collier et une laisse. Les cravachesmartinets ou tapettes sont, quant à eux, destinés à réveiller et jouer avec ses sens. Et si le dominant exige le silence pendant la séance, il peut avoir recours à un bâillon.

Si l’envie vous prend de jouer au Marquis de Sade ou à Christian Grey, sachez que vous risquez d’y prendre plaisir et ne plus vouloir vous arrêter. Nombreux sont celles et ceux qui, grâce au BDSM, sont parvenus à s’épanouir sexuellement, à retrouver confiance en eux et en leur couple. La vie et la sexualité sont un jeu avant tout. Il ne tient qu’à vous d’oser vous libérer de vos interdits.